Cursus

CURSUS DE FORMATION AU BREVET DE PARACHUTISTE PROFESSIONNEL

Le cursus de préparation conduisant au brevet de Parachutiste Professionnel se divise en 3 parties principales hors démarches administratives :

1 - Partie Théorique

2 - Aptitude Médicale

3 - Tests Pratiques

I - CONDITIONS

✓ Avoir 18 ans

✓ Totaliser 250 sauts (dont 200 en SOCR, dont 25 d’une durée supérieure ou égale à 30 secondes de chute libre)

II - DÉROULEMENT

21 - PRÉPARATION DE LA PARTIE THÉORIQUE

Aucun organisme d’Etat ne prépare totalement à la partie théorique. Le SNPP conseille de suivre, en février et/ou début mars de chaque année, une période de RÉVISION à partir des annales des vingt dernières années de l’examen de la partie théorique du brevet.

Cette période permet à chaque candidat de s’évaluer dans chaque matière et de cerner ses lacunes.

Il n'est pas obligatoire d'être membre du SNPP pour suivre une préparation auquel chaque année assistent un nombre toujours plus important de candidats dont des militaires en activité qui bien évidemment ne peuvent être membre d'un syndicat même professionnel et apolitique.

Il reste à l’issue de ces 8 jours environ un mois avant la date de l’épreuve théorique.

22 - EXAMEN THÉORIQUE

Réalisé sur une seule journée, les 4 épreuves constituant cette partie théorique se passe dans un centre d’examen activé par la DGAC en fonction du nombre et de la localisation des candidats.

23 - RÉSULTATS

Les résultats ne sont communiqués qu’un mois au moins après la date de l’examen. La réglementation imposant un délai d’un mois pour éliminer ou neutraliser éventuellement des questions hors programme, hors sujet ou dont la formulation pourrait générer des erreurs de compréhension ou des confusions.

24 - PRÉPARATION MÉDICALE ET ADMINISTRATIVE DE LA PARTIE PRATIQUE

Le candidat doit passer la visite dite de première admission à "l’aptitude médicale de Personnel Navigant de classe 1" dans un CEMPN.

Si une inaptitude est déclarée, il est toujours possible de demander une dérogation pour les personnes refusées qui peuvent prouver une activité parachutiste par ailleurs (militaire ou/et sportive). Dans ce cas le SNPP peut se charger de faire rédiger la demande de dérogation afin qu’elle soit recevable par la commission des dérogations qui se réunit chaque mois.

Avec la réussite à la partie théorique et l’aptitude médicale, le candidat se fait attribuer la carte de Parachutiste Professionnel Stagiaire par le bureau des licences de la DGAC auprès duquel il en exprime la demande écrite en joignant l'attestation de réussite aux épreuves pratiques et le certificat d'aptitude médicale, un justificatif d'identité (photocopie recto verso de la carte d'identité remplaçant la fiche d'état civil) et deux photos d'identité.

25 - PARTIE PRATIQUE

Il faut se préparer avec rigueur à cette partie même si l’on estime avoir un bon niveau technique parachutiste aussi bien dans la maîtrise de la chute que dans celui du pilotage de la voile.

Il y a une épreuve de largage de petits colis qui ne s’improvise pas même pour ceux qui, dans des stages militaires, ont pu effectuer ce type d’opération.

Dès que le candidat s’estime prêt, il en informe la DGAC qui lui désigne alors un Instructeur Parachutiste Professionnel Examinateur Testeur en Vol. Ce dernier s'accorde avec le candidat sur le choix d'un terrain, d'un aéronef et des dates pour réaliser les épreuves en vol de cette partie pratique. Il faut prévoir au moins 2 jours pleins ainsi qu'une journée de report pour l'ensemble des épreuves. Il est intéressant avec l'accord de la DGAC et de l'examinateur, de se regrouper à plusieurs candidats sur une même session pour diminuer les frais.

26 - ATTRIBUTION DU BREVET DE PARACHUTISTE PROFESSIONNEL

Le Brevet et la Licence de Parachutiste Professionnel sont décernés par le Ministre des Transports sous couvert de la DGAC dès que le compte rendu de l’Instructeur Parachutiste Professionnel Examinateur Testeur en Vol arrive au Bureau de Examens de la DGAC/DSAC avec tous les tests affectés de la mention satisfaisant.

III - BUDGET

31 - FRAIS ADMINISTRATIFS

Inscription à l’examen théorique 70€ env

Carte de stagiaire 25€ env

Inscription à la partie pratique 250€ env

Visite médicale de première admission 500€ env

Établissement de la licence de Parapro 100€ env

* Les personnels relevant du ministère de la Défense ou de la DGA, peuvent être dispensés du règlement de la somme pour la visite médicale si la demande est faite par le médecin-chef de leur unité ou de leur établissement.

32- EXAMEN THÉORIQUE

Une journée de déplacement avec hébergement éventuel pour 1 ou 2 nuits suivant le centre d’examen (ORLY– DOM-TOM -...).

33 - PRÉPARATION À LA PARTIE PRATIQUE

Il faut prévoir 20 à 100 sauts d’entraînement suivant votre niveau et réaliser une répétition du largage d’un petit colis. Pour cet entraînement au largage, il est intéressant de se regrouper à plusieurs candidats pour en diminuer le coût. Le SNPP et certains instructeurs disposent de matériel de largage de petits colis et, sous certaines conditions, peuvent le mettre à disposition des candidats pour un entraînement et/ou les tests en vol.

Ne pas oublier de prendre en compte pour l’établissement d’un devis, les frais relatifs aux déplacements, à l’hébergement, à la restauration et les éventuels frais pédagogiques d’un Instructeur de Parachutistes Professionnels si vous faites appel à l’un d’entre eux pour vous aider dans cette préparation incontournable qui sera plus efficace si elle est conduite pendant un à deux stages d’environ une semaine au moins.

35 – ÉPREUVES EN VOL DE LA PARTIE PRATIQUE

Largage de matériel 30 minutes de vol en fonction de l’aéronef largueur de  250 à 350 €

Maximum 8 sauts à € 30

Déplacement, hébergement et restauration de l’examinateur à la charge du candidat (Suivant durée des tests et localisation par rapport au lieu de résidence du testeur). Là encore, il est intéressant de se regrouper à plusieurs candidats pour diminuer le coût.

Les frais pédagogiques de l’examinateur sont à la charge de la DGAC

Déplacement, hébergement et restauration du candidat

ABRÉVIATIONS

DGA Direction Générale de l’Armement
DGAC Direction Générale de l’Aviation Civile (relève du Ministère des Transports)
CEMPN Centre d’Expertise Médical du Personnel Navigant
GPPCT Groupement des Parachutistes Professionnels et des Cadres Techniques
IPA Instructeur de Parachutistes Professionnels
PA Parachutiste Professionnel
P.N Personnel Navigant
SEFA Service d'Exploitation et de la Formation Aéronautique
SFACT Service de la Formation Aéronautique et du Contrôle Technique (relève de la DGAC)
/T Jury des examens du SFACT
/PFE Bureau Personnels Navigants Formation et Ecoles du SFACT
SNPP Syndicat National des Parachutistes Professionnels
SOCR Saut à Ouverture Commandée et Retardée